Pourquoi le nouveau Range Rover fait trembler Bentley

Pourquoi le nouveau Range Rover fait trembler Bentley

Le Range Rover semble immuable. Bien malin celui qui sera capable de reconnaître cette toute nouvelle génération du premier coup d’œil, alors que la précédente datait pourtant de dix ans déjà. Esthétiquement, cette dernière avait traversé les années de manière inaltérable. Le Range Rover fait partie de ces rares modèles à la silhouette immédiatement reconnaissable, comme la Mini ou la Porsche 911. Une véritable icône, peut-être la seule parmi les SUV, un genre que d’aucuns estiment qu’il a inventé, il y a 52 ans.

Lire aussiLe Range Rover a 50 ans, le SUV aussi

Si la silhouette du Range Rover est immédiatement reconnaissable, c’est qu’elle peut se résumer, selon ses designers, à trois lignes principales: une ceinture de caisse rigoureusement horizontale, un toit descendant doucement vers l’arrière, et un bas de caisse qui prend de l’altitude à mesure qu’il s’étend le long de la carrosserie. Cette cinquième génération (nome de code L460) a encore pris du volume: avec 5,05 m, elle toise la précédente de 5 cm… Et encore parlons-nous ici de la version courte! Il existe en effet un modèle à empattement allongé de 20 cm. Malgré ce gabarit imposant, ce nouveau Range Rover paraît plus fluide qu’avant. Alors que les poignées de porte encastrées et les joints dissimulés à la base des vitres mettent encore plus en avant les immenses surfaces de tôle, ce monument parvient à paraître épuré et presque gracieux. Un exploit! En retranchant les détails complexes, le style s’oppose au côté bling-bling de la plupart des rivaux. Le SUV britannique affiche une distinction pure, tellement rare dans la catégorie.

Le nouveau Range Rover vise le luxe absolu

Si Land Rover a été obligé de renouveler son porte-drapeau, qui n’accusait pourtant que modérément le poids des ans, c’est que la concurrence a mis les bouchées doubles entre-temps. A son lancement, la précédente génération n’avait pour rivaux que des SUV allemands certes très aboutis, mais dont le blason ne se situait pas au firmament de la planète automobile. Depuis, toutes les marques les plus prestigieuses ou presque sont entrées dans la danse: Lamborghini, Bentley, Maserati, Aston Martin et même Rolls-Royce. Pour Land Rover, qui compte avec le Range Rover non pas simplement offrir le meilleur SUV du monde, mais purement et simplement la “meilleure voiture au monde”, il fallait redresser la barre.

Les ingénieurs sont repartis d’une feuille blanche. Ce nouveau Range Rover inaugure en effet la plateforme technique MLA Flex, sur laquelle reposeront à terme tous les modèles du groupe Jaguar Land Rover. Faisant toujours généreusement appel à l’aluminium, celle-ci a vu sa rigidité augmentée de 50% par rapport à l’ancien Range Rover, notamment grâce à des “anneaux” structurels, qui enserrent les montants et sont prolongés par des traverses. Cela se double d’un système d’annulation des bruits, qui diffuse un son contraire aux perturbations, via les haut-parleurs du système audio. Ainsi, Land Rover se vante d’offrir avec son SUV une des dix voitures les plus silencieuses au monde.

Dans les faits la promesse semble tenue, et elle apparaît indispensable pour une voiture dont une part des propriétaires voyagent aux places arrière, conduits par un chauffeur. Sur l’ancienne génération, des bruits de roulement remontaient via les passages de roue arrière. Désormais, la quiétude est de mise aux cinq places, et le silence encore plus poignant qu’avant. Les bruits de roulement sont imperceptibles, les percussions font résonner les pneus de manière lointaine et avec un bruit mat, les nuisances aérodynamiques sont étonnamment bien contenues pour un véhicule qui accuse 2,20 m de large (avec les rétroviseurs) et 1,87 m de haut. Il faut dire que le Cx de 0,30 apparaît plutôt soigné pour la catégorie. Le plus impressionnant demeure la manière feutrée avec laquelle le Range Rover survole la route. Rares sont les autos à filtrer aussi bien la granulosité du bitume, ce qui donne habituellement une sollicitation à mi-chemin entre le bruit et la vibration. En termes de raffinement, le Range reprend sa place de roi des SUV, donnant une cuisante leçon au Bentley Bentayga, faisant jeu égal avec le Rolls-Royce Cullinan.

Une agilité incroyable

Reference: www.challenges.fr

It is always my pleasure to provide insightful information on important topics and if you have learned something from my article then I thank you for taking the time to share it with your friends or family.

We put a lot of heart and invest a lot of time trying to bring you the most interesting articles.
You would encourage us to do it even better in the future. Thank you!

Related Posts: